23 novembre 2009

__

Dès cet instant, j'ai commencé à lutter. Contre moi, contre le bon sens et la réalité. Pouvait-on aimer de cette façon, aussi fort, aussi soudainement en dépit de toute raison, de toute prudence ? Etait-ce bien moi, la solitaire, l'arrogante, la caustique qui éprouvait une telle faim de cet Homme, un tel besoin de sa présence qu'à peine quitté j'étais déjà en manque de lui ? (Liliane Gourgeon)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires, c'est grâce à eux que je prend plaisir à tenir mon blog. xoxo